Les chroniques du Professeur Albert BENSOUSSAN

Romain Gary : du Juif errant au Juif immanent

Romain Gary : du Juif errant au Juif immanent
Albert Bensoussan nous dresse un portrait de Romain Gary à travers son œuvre, Shoah, persécution, déportation, autant d'horreur qu'il ne peut chasser de son esprit...

Haïm Korsia : un manifeste de poéthique

Haïm Korsia : un manifeste de poéthique
Le livre de Haim Korsia vient d’être couronné du prix Edgar Faure de « littérature politique ». Il est tout à la fois une réflexion sur notre pays et les événements récents qui l’ont secoué, depuis la crise des gilets jaunes à la montée exponentielle de l’antisémitisme. un essai littéraire autour du rêve...

Qohélet, le livre de sable

Qohélet, le livre de sable
On a beaucoup glosé sur ce livre énigmatique, interprété souvent comme l’expression d’un stoïcisme hébraïque, voire d’un nihilisme et d’un Dieu absent. La terminologie kabbalistique préférera parler d’une divinité sans limite, Ein-Sof, et donc inaccessible.

Un plat de lentilles à l’origine d’Israël

Un plat de lentilles à l’origine d’Israël
Magnifique texte d'Albert Bensoussan, d'une grande poésie. Une allégorie du monde matériel et spirituel mettant en scène le plat de lentilles et les protagonistes de la Paracha Toledot Jacob et Essav.

Le déconfinement, quelle grâce, quelle grâce !

Le déconfinement, quelle grâce, quelle grâce !
Dans ce texte Albert BENSOUSSAN nous exprime la joie de retrouver la synagogue de Rennes après 3 mois de confinement. « Quinze jours après l’offrande des prémices et l’entrée en scène de Ruth et ses javelles, trois mois après que le Kahal »

Le plus haut des chants, flamme de Yah

Le plus haut des chants, flamme de Yah
Le confinement qui dure et se prolonge fait de nous des ascètes ou des ermites, pris aux rets d’un dénuement morne ou douloureux, auquel on ne peut échapper que par la rêverie, la contemplation de la beauté, la nécessaire poésie.

Du dénuement initial au dénuement final

Du dénuement initial au dénuement final
Maintenant que nous voilà enfermés, cernés de solitude, soumis aux sirènes du désespoir, me revient en mémoire une phrase du livre de Job que me répétait mon père aux jours de tristesse et lorsqu’au 9 du mois de Ab — Tich’a be-Ab — les Juifs du monde entier se rappellent les offenses dont les accabla l’Histoire :

Les talons du Machia’h

Les talons du Machia’h
Ces jours-ci où nous sommes reclus, confinés dans l’angoisse, cernés d’anxiété, écoutant la radio égrener ceux qui sont partis, ceux qui sont atteints, ceux qui peinent à respirer

Il n’est pas bon que l’homme soit seul… dans la mehitsa

Il n’est pas bon que l’homme soit seul… dans la mehitsa
J’ai une histoire à vous raconter. Mais un texte sans prétention, et surtout sans volonté de choquer ni de déranger l’ordre synagogal. Je suis homme de foi, de pratique et de paix. Voilà et voilà…

Simone Veil et le malentendu

Simone Veil et le malentendu
« Un sentiment d’incompréhension, de malentendu, d’absurdité m’accompagnait partout… ce terrible malentendu du retour », confie Simone Veil à son jeune intervieweur, le cinéaste David Teboul, qui a eu l’heureuse idée et l’immense mérite d’interroger pour la postérité la miraculeuse rescapée des camps, Simone Veil, témoin majeur de la Shoah.

Albert Camus et nous

Albert Camus et nous
Albert camus et la communauté juive d'Algérie, est-ce une grande histoire ? Le professeur Albert Bensoussan nous raconte Camus.

Gornisht mit gornisht : de rien et de tout

Gornisht mit gornisht : de rien et de tout
Le professeur Albert Bensoussan rentre d'Israël et nous rapporte cette chronique sur Tel-Aviv, ville qu'il affectionne particulièrement.

Claude Kayat : retour en Galilée

Claude Kayat : retour en Galilée
C’est ce vivre impossible que nous rapporte, pour son neuvième roman, le romancier tuniso-israélo-franco-suédois Claude Kayat en retraçant l’aventure galiléenne de La Paria (Éditions Maurice Nadeau, 2019, 235 p., 19€).

Orphelin de Bernard Lobel, Président de la communauté Israélite de Rennes pendant plus de 2 décennies

Orphelin de Bernard Lobel, Président de la communauté Israélite de Rennes pendant plus de 2 décennies
Bernard Lobel, vient de nous quitter. Choc brutal qui a plongé dans la tristesse et la consternation la communauté israélite de Rennes, il avait dirigé le centre Safra pendant plus de 20 ans.

Alain Médam, le monde se poursuivra sans toi…

Alain Médam, le monde se poursuivra sans toi…
Alain Médam, brillant sociologue nous livre une remarquable réflexion sur la vieillesse: " Au soir venant – Vivre avant mourir" (éditions Maurice Nadeau, 2019, 132 pages).

L’entrée dans la vie

L’entrée dans la vie
Puisqu’on entre dans Tichri, le mois où tout commence et tout recommence, il me plaît de revenir à la mémoire première, cette mémoire inconsciente de l’enfant nouvellement né qui, passé une première semaine, entre dans la communauté du judaïsme au huitième jour.

Le perroquet qui parlait yiddish ou le Tsippour avant Kippour

Le perroquet qui parlait yiddish ou le Tsippour avant Kippour
Avant les fêtes de Tichri, Albert BENSOUSSAN nous propose un conte Séfarado-Yiddish. Quand l’homme pense Dieu rit… et le perroquet se balance : Proverbe yiddish

Nostalgie, vecteur juif

Nostalgie, vecteur juif
Dans cette chronique, le Professeur Albert Bensoussan évoque la nostalgie qu'a éprouvé le Juif de tout temps, depuis Abraham jusqu'à nos jours à travers sa longue diaspora.

Quel est son nom ?

Quel est son nom ?
Ce mois-ci, Albert BENSOUSSAN nous éclaire sur « le Nom » à travers l’épopée du pleuple juif, son histoire, sa Torah. Qu’est-ce que nommer ? C’est apprivoiser ce qui nous entoure ou qui peuple notre esprit.

Du Cantique des cantiques à l’Ecclésiaste

Du Cantique des cantiques à l’Ecclésiaste
À la mémoire de ma sœur Renée, Sultana bat Aïcha : le Cantique des cantiques et le livre de Qohelet (L’Ecclésiaste) par Albert BENSOUSSAN

Lire et relire Albert Cohen en 2019

Lire et relire Albert Cohen en 2019
L’œuvre d’Albert Cohen (Corfou, 1895 – Genève, 1981) est à nouveau en pleine lumière — mais a-t-elle jamais cessé de rayonner ? — car les éditions Gallimard viennent de réunir, dans la collection Quarto, sous le titre Solal et les Solal, ses quatre romans

Rachel Shalita : L’ours qui cache la forêt

Rachel Shalita : L’ours qui cache la forêt
Voici une chronique d'Albert Bensoussan sur le nouveau roman de Rachel Shalita «L’ours qui cache la forêt». La romancière israélienne avait obtenu le prix Wizo 2016 pour «Comme deux sœurs».

Aharon Appelfeld a rejoint le silence

Aharon Appelfeld a rejoint le silence
L'écrivain israélien Aharon Appelfeld a quitté ce monde tumultueux le 4 janvier 2018, Albert BENSOUSSAN nous conte la vie de l'auteur et l'oeuvre littéraire qu'il nous a laissée.

La flamme de Léonard COHEN

La flamme de Léonard COHEN
Léonard Cohen, le grand chanteur-poète juif du Canada anglophone nous a quittés en 2016. Peu avant, à l’approche de l’issue fatale, c’est au Créateur qu’il s’adressait

Elsa Weiss, la survivante impure

Elsa Weiss, la survivante impure
Albert Bensoussan nous présente le premier ouvrage de Michal Ben-Naftali, roman qui nous plonge dans un épisode dramatique de la Shoah : le sauvetage de 1684 Juifs hongrois grâce à Rudolf Kastner.

Un kaddish pour Amos Oz עמוס־עוז (z’l’)

Un kaddish pour Amos Oz עמוס־עוז (z’l’)
Albert Bensoussan nous raconte l'engagement littéraire, social et politique du grand écrivain et penseur Amos Oz qui nous a quitté en 2018. Je n’ai jamais pensé à Amos Oz qu’en entendant résonner à mes oreilles le chant de David raccompagnant la Torah jusqu’à l’arche sainte et rappelant que la puissance divine accorde la force – oz en hébreu − à son peuple qu’il bénit dans et par la paix.

Le kaddish de Robert Badinter

Le kaddish de Robert Badinter
Albert BENSOUSSAN nous présente le livre de Robert Badinter Idiss. Il retrace le destin de sa grand-mère, Idiss, qui fuit l'empire tsariste pour se réfugier à Paris en 1912. Elle y vit les plus belles années de sa vie ...

La persécution juive en bande dessinée

La persécution juive en bande dessinée
Nous avons aujourd’hui une BD française fort originale : Bastille 42, écrite par Olivier Esnault et dessinée par Jean Philippe Camus, parue aux éditions Y.I.L. Philippe Camus, parue aux éditions Y.I.L. Le titre avec sa date renvoie à la tristement célèbre Rafle du Vel d’Hiv
Partagez avec vos amis :

 

 

  • Faire un don à l'ACCI de Rennes
    Faire un don