Mariage

Le mariage juifPour le judaïsme, le mariage est un acte religieux de sanctification et d'élévation. Devant l'Éternel et la communauté d'Israël, un homme et une femme acceptent de vivre ensemble dans l'amour et le respect mutuel, et de transmettre à leur descendance les valeurs traditionnelles. Le couple est alors comparé à un autel de sainteté. Le mariage juif orthodoxe est célébré selon de nombreuses coutumes et lois qui ont pour but de faire transparaître toute sa signification spirituelle et matérielle. Tous ces rites expriment à l'aide de gestes, de symboliques et de versets, le sens profond de l'union d'un homme et d'une femme, y compris l'établissement d'un certain nombre d'obligations qui se créent automatiquement entre les époux. Ces obligations relèvent notamment de la pratique religieuse, des obligations morales et des obligations pour l'homme de protéger sa femme. Selon la loi juive, trois devoirs incombent au mari : nourrir et vêtir sa femme, et la satisfaire au niveau des rapports conjugaux.

Le mariage juif requiert un extrait d'acte de naissance, un acte de mariage des parents (appelé communément kétouba), le livret de famille des parents (ou à défaut de ces deux derniers documents, un certificat de judéité et de célibat des futurs mariés), et le livret de famille des mariés, afin de prouver la judéité des futurs conjoints et de s'assurer que le mariage est légal.
 

Date du mariage

Pour commencer, les futurs époux doivent remplir un certain nombre de démarches avant le mariage. Ces formalités sont notamment destinées à définir si l'homme et la femme qui se présentent sont aptes à se marier selon les préceptes de la loi juive. Il est nécessaire de contacter le rabbin trois mois avant la cérémonie. Un dossier est établi et la femme et l'homme doivent ensuite suivre plusieurs cours avant le mariage. Ces cours portent sur des sujets notamment de pureté familiale selon la tradition juive, mais également sur le sujet de la vie en couple, afin de pouvoir transmettre aux futurs époux de précieux conseils pour leur nouvelle vie à deux. Après avoir achevé le cycle de ces cours, la femme sera autorisée à se rendre la veille du mariage au bain rituel (Mikvé).

Environ deux mois avant la cérémonie, les futurs époux doivent étudier dans le détail auprès d'un rabbin (pour Monsieur) ou de sa femme (pour Madame) les lois dites de « pureté familiale » (Niddah). Il s'agit des lois régissant les rapports entre époux, l'un envers l'autre et séparément.

Henné marigae juif

Dans la plupart des mariages juifs sépharades, la cérémonie du mariage est précédée par la soirée du henné.

Selon la loi juive le mariage se concrétise par le seul fait que l'homme prononcé cette phrase devant 2 témoins. « Tu m'es à présent sanctifiée par cet anneau, selon la loi de Moïse et d'Israël » (« הרי את מקודשת לי בטבעת זו כדת משה וישראל »). Tout le reste relève de lois rabbiniques plus tardives.

Signature Ketoubah

(suite : cliquez ici )

Informations pratiques, synagogue ACCI de Rennes

Pour toutes informations complémentaires sur le Mariage religieux, veuillez nous contacter par email ou par téléphone, nous vous dirigerons avec un grand plaisir.

Toutes les réservations de la synagogue pour Mariage, Brit, Bar ou Bat mitzvah doivent être validées par le règlement de 100€ pour les adhérents et 500€ pour les non adhérents.

Pour les séoudoth les réservations doivent être validées uniquement par les membres du bureau.

 

Partagez avec vos amis :
Plus d'articles “Vie religieuse”